Isolation extérieure des murs: principes écologiques de l'ITE

Isolation extérieure des murs: principes écologiques de l'ITE

Trop longtemps ignorée, mais aujourd'hui de plus en plus utilisée pour la réhabilitation thermique des bâtiments, l’isolation Thermique par l’Extérieur (ITE) est recommandée dans le cas où les façades sont à reprendre entièrement, quand l’habitation est constituée de plusieurs niveaux avec des dalles intermédiaires en béton, génératrices de ponts thermiques. De nombreuses solutions écologiques existent pour réaliser une ITE, mais malheureusement encore pas suffisamment vues sur les chantiers malgré leurs hautes performances d'isolation.

 

Pourquoi faire une isolation extérieure des murs ?

L’isolation par l’extérieure est plus efficace qu’en intérieure, car elle supprime l’ensemble des ponts thermiques sans réduire la surface habitable, tout en préservant le confort des habitants pendant les travaux. De plus, elle ne "rogne" pas de l'espace intérieur et c’est l’occasion de faire ou refaire vos façades : bardage ou enduit, vous avez le choix !

Avant d’opter pour un type d'isolation extérieure, vous devez vous assurer que vos parois ne présentent aucun signe d’humidité. De même, une ventilation correctement installée, naturelle ou mécanique, reste une condition essentielle pour optimiser une isolation.

Pour ce type d’isolation, il faut être particulièrement vigilant sur la méthode de pose et sur le traitement de l’étanchéité autour des menuiseries de façon à éviter la pénétration de l’eau dans l’isolant ce qui occasionnera des dégâts.

Concernant les enduits de finition, il est aussi capital de respecter les préconisations des fabricants. Notamment sur la fixation de l’isolant. En effet, pour assurer un enduit de qualité et durable, les fabricants d’enduits préconisent des méthodes de pose d’isolants particulières.

 

Quels isolants écologiques pour réaliser l’isolation extérieure ?

Le liège en panneaux, les panneaux de fibre de bois rigides, les briques de chanvre ou le béton cellulaire Multipor. Tous ces produits sont à coller ou à cheviller sur la façade existante (voir les deux, en fonction des préconisations des fournisseurs de matériaux, nous consulter). Ils devront être recouverts d’un enduit souvent à base de chaux ou d’un bardage.

Dans les paragraphes suivants, nous allons détailler les cas d’emploi des matériaux en fonction des situations.

 

Quelle épaisseur d’isolant je dois choisir ?

Pour la RT2012 encore en vigueur, on doit obtenir un R=3,80 minimum pour la paroi. La paroi étant l’épaisseur entre la surface intérieure et la surface extérieure d’un mur. Donc pour calculer l’épaisseur d’un isolant extérieur, il faudra commencer par calculer le R de la paroi existante, que l’on soustraira à l’objectif de R désiré après ITE (Isolation Thermique Extérieure).

Exemple : Le mur de ma maison est en mâchefer avec isolation intérieure de 1980. Son R estimé est de 2. Pour être conforme à la RT 2012, il me faudra donc choisir une épaisseur d’isolant pour obtenir un R de 1,8 (3,8 - 2). Le Lambda de l’isolant fibre de bois que je veux mettre est de 0.042 W/(m.k). Pour obtenir R=1,8, il me faut une épaisseur de 7,5cm.


Rappel : e = R x Lamba

 

Isoler avec panneaux de liège expansés à enduire

Particulièrement adapté au milieu humide, les plaques liège sont imputrescibles. De ce fait, c’est le matériau idéal pour l’isolation de façade, et tout particulièrement pour les soubassements. Le prix du liège étant assez élevé, on voit souvent les soubassements isolés avec du liège (en-dessous du rail de départ), puis la façade isolée avec de la fibre de bois à enduire (au-dessus du rail de départ).

 facadeliege

 Façade avec ITE en panneaux de liège

soubassementliege

Soubassement isolé avec panneaux de liège

isolationliege_murextrieur_520_01

1 - Le Mur. Neuf ou ancien, celui peut être en brique, parpaing... Installer un rail support de départ sur le bas du mur, à 20cm du sol comme préconisé par le DTU. Dans le cas d’ITE du soubassement, ce rail vous servira de référence « haute ».

2 - Panneaux de liège expansé ajustés avec joints croisés et comprimés. Celui sera fixé avec une pâte adhésive par points ou en plein, puis renforcée par de chevilles de fixation en polypropylène. Se référer aux préconisations du fabricant pour le nombre de chevilles et la répartition de celles-ci. En fonction du type de support, celles-ci pourront être « à frapper » ou « à visser ».

3 et 4 - Réaliser un gobetis (mélange très liquide de chaux hydraulique et de sable) selon le dosage suivant (1 sac de chaux pour 7 sceaux de 10 l de sable fin 0/4) et appliquer à la truelle. Puis enduire sur une épaisseur de 2 à 3mm avec un enduit avec Terechaux de St Astier selon la mise en œuvre suivante: 1 sac de chaux pour 8 sceaux de sable. Maroufler une trame de fibre de verre dans l’enduit frais pour éviter que les jonctions n’apparaissent par la suite.

5 - Finaliser avec un enduit de finition toujours avec Terechaux (1vol de chaux pour 3 de sable fin).

MATERIAUX NECESSAIRES: Profilé de départ, Panneaux de liège, pâte adhésive, chevilles de fixation, chaux hydraulique, terechaux St Astier, trame fibre de verre

 

Isoler avec des panneaux de fibre de bois à enduire

La fibre de bois est recommandée pour les ITE car elle laisse respirer le support. Cette fibre de bois support d’enduit, est très efficace contre le froid et la chaleur estivale grâce à sa densité. En effet, le déphasage est une performance très recherchée pour les maisons dont les murs manquent d'inertie. La fibre de bois est aussi très efficace phoniquement. La fixation des panneaux de fibre de bois à crépir ou enduire est aisée. Elle dépend du support, qu’il soit discontinu (type ossature bois) ou continu (type mur maçonné).

Mise en œuvre sur support continu, support maçonné :

Méthode d’isolation à appliquer lorsque votre maison, neuve ou ancienne, est en matériaux classique (brique, moellon, béton,…) et que vous souhaitez une finition crépis ou peinture.

itefibrebois2_01 

ITE fibre de bois sur support continu

itefibredebois_01

Avec soubassement en liège

itefibrebois_520
1 - Le Mur. Neuf ou ancien, celui peut être en brique, parpaing... Installer un rail support de départ sur le bas du mur, à 20cm du sol comme préconisé par le DTU.

2 - Coller (avec l'enduit) et visser les panneaux avec des chevilles spécifiques (se référer aux préconisations du fabricant du panneau fibre de bois pour le nombre de d’agrafes et la répartition de celles-ci). En fonction du type de support, celles-ci pourront être « à frapper » ou « à visser ».

3 - Pose d’un mastic sur tous les espaces > 2mm.

4 - Première passe d'enduit dans laquelle vous poserez une trame de fibre de verre marouflée pour éviter les fissures à la jonction des panneaux.

5 - Deuxième passe d'enduit. Le lissage devra être parfait pour la finition peinte.

6 - Passer une couche de primaire. A choisir en fonction de la marque de l’enduit.

7 - Finition enduit fin ou badigeon. Pour l'enduit fin, il existe différentes granulométrie et aspects possibles en fonction de la finition souhaitée.

MATERIAUX NECESSAIRES: Profilé de départ, fibre de bois à enduire, colle à panneau (on se sert de l'enduit), chevilles de fixation, mastic, trame fibre de verre, enduit Fema ou enduit Weber, enduit fin ou badigeon

Mise en œuvre sur support discontinu, ossature bois :

Méthode d’isolation à appliquer lorsque votre maison est en matériaux de construction classiques (brique, moellon, béton,…) et que vous souhaitez un bardage en façade ou que votre maison est en ossature bois et que vous voulez une finition enduit ou peinte.

ossatureboisrapporte

Ossature bois rapportées sur façade maçonnée

maisonmob

Maison à ossature bois (MOB)

 

1 - Sur votre façade, placez un montant horizontalement à 20 cm du sol sur toute la longueur de façade. Fixez des montants bois verticaux à intervalles réguliers de 60cm sur votre mur. Dans le cas d'une MOB, cette étape n'est bien sur pas à faire. La structure de la MOB prévoie déjà des caissons à isolants.

2 - Placez le panneau de laine de bois souple entre ces montants, en prenant soin de découper les panneaux de 1 à 2 cm de plus que l’espace dans lequel vous logerez les panneaux.

3 - Fixer le profilé de support pour les panneaux fibre bois rigide en bas des montants bois.

4 - Fixez ensuite des panneaux fibre de bois avec des rondelles à visser dans les montants verticaux.

MATERIAUX NECESSAIRES: Équerre de fixation, Montants en bois, Panneau laine de bois souple, Profilé de départ, Panneaux fibre de bois à enduire, Rondelles à visser

Isolation extérieure fibre bois à enduire

La finition enduit sur ce type de support sera la même que pour les panneau fibre de bois sur support continu ou support maçonné.

&n