Vos conseillers sont joignables pour réaliser vos devis et commandes. Nos transporteurs assurent les livraisons. En savoir plus

4 techniques d’isolation écologique des murs par l'intérieur

4 techniques d’isolation écologique des murs par l'intérieur

L’isolation des murs par l’intérieur (ITI) permet d’améliorer le comportement thermique des murs. Cette solution d’isolation des murs froids est la moins onéreuse et la plus rapide. Bien qu’elle ait quelques inconvénients, elle pourra permettre de réaliser des bâtiments basse consommation si elle est accompagnée de solutions très performantes sur les autres postes tels que triple vitrages, sur-isolation toiture et ventilation.

 

Avantages de l’isolation intérieure des murs.

-    Technique peu coûteuse. Attention néanmoins aux isolants d’entrée de gamme qui ne permettent pas une efficacité thermique sur le long terme.
-    Permet de monter en température très rapidement (peu d’inertie)
-    Permet l’isolation d’une maison pièce par pièce.
-    Ne modifie pas  l’aspect de la façade.
-    Pas besoin d’échafaudages.
 

Inconvénients et limites de l’isolation intérieure des murs.

-    Perte des bénéfices de l’inertie apportée par les murs périphérique du bâtiment.

Rappel : L’inertie thermique est la capacité d’un matériau à conserver sa température. Dans une maison, cette inertie permet d’assurer une atmosphère agréable à vivre, tout en minimisant les apports thermiques additionnels.

-    Isolation réellement efficace si les ponts thermiques peuvent être traités.
-    Risques de condensation au niveau des ponts thermiques.
-    Risques de condensation dans l’isolant et à l’interface mur/isolant.
-    Pertes de surface intérieure.

 

Préconisations et points sensibles à traiter

-    Résoudre les problèmes d’humidité avant de poser l’isolant.
-    Le contact entre l’isolant et le mur doit permettre la continuité capillaire.
-    Prévoir un système de ventilation suffisant pour éviter les risques de condensation aux endroits des ponts thermiques lors de la saison de chauffe.
-    Soigner l’étanchéité à l’air sous peine d’augmenter les risques de condensation.
-    Choisir les isolants en fonction du type de mur à isoler, du type d’isolation mise en œuvre et de l’épaisseur souhaité pour l’isolation du mur.
-    La qualité des enduits extérieurs est primordiale. Ils doivent être étanches à la pluie, capillaire et très ouvert à la vapeur d’eau.
 

Quel isolant choisir pour l’isolation intérieure des murs ?

Ce choix ne doit pas être fait à la légère. En effet, 15% des déperditions de chaleurs d’une habitation se font par les murs. Le choix n’est pas seulement économique, il doit être aussi conduit par la notion de durabilité de l’isolant (résistance au tassement) et de confort (résistance thermique nécessaire et bon comportement à l’humidité). Il est aussi important de prendre en compte la facilité de mise en œuvre par rapport à la configuration du chantier.

Possibilités de mise en œuvre des isolants en intérieur

 ISOLANT MISE EN OEUVRE
 Matière
Type
Bio-sourcé
 Ossature rapportéeInsufflé
Projeté
Maçonné
 Laine de bois
 Panneauxoui X   
 Vracoui  X  
 Chanvre Panneauxoui X   
 Briqueoui    X
 Vracoui
 X X 
 Ouate de cellulose
 Panneauxoui X   
 Vracoui  X X 
 Coton recyclé
 Panneauxoui X   
 Vracoui  X  
 Liège Panneauxoui    
 Billes de graphite
 Vracoui  X  
 Béton cellulaire
 Briqueoui    X

Prix et formats des isolants pour isolation des murs intérieurs

Matière
Type
Produit
Lambda
W/(m².K)
Capacité
J/(kg.K)

Prix m² pour ép 100mm

  Laine de bois Panneaux Steico Flex 0.0382100
9.18€
 VracSteico Zell
 0.038 2100 5€
 Chanvre Panneaux Biofib Chanvre
 0.04 1800 14.1€
 Brique Multichanvre 0.065 1700 27€
 Vrac Biofibat 0.05 - 9.3€
  Ouate de cellulose PanneauxBiofib Ouate
 0.04 1800 15.6€
 VracIsocell
 0.039 2100 4.5€
  Coton recyclé PanneauxMetisse RT
 0.039 1600 10.65€
 Vrac Flocon Metisse
 0.047 1600 7.38€
 Liège PanneauxIsocor
 0.04 1670 40.30€
  Billes de graphite Vrac Ecographite 0.03 1450 15€
  Béton cellulaire Brique Multipor 0.04 1000 39.9€
 

Isolation des murs intérieurs avec panneaux à enduire

Réalisation de l’isolation avec support enduit.

Pour le doublage de murs par collage et / ou chevillage d’un matériau isolant avant enduit de finition. Cette solution est adaptée aux bâtiments existants lorsqu’une isolation extérieure n’est pas envisageable, qu’on ne recherche pas une inertie par les murs et que la surface du mur est relativement plate.

 Réalisation isolation murs intérieurs à enduire
Panneaux fibre de bois à enduire pour isolation murs intérieurs

 

Le choix de l’isolant doit se porter sur un matériau dont la densité et la composition sont adaptées pour supporter un enduit. Quel que soit le matériau choisi, il faut vérifier la compatibilité avec le type de mur, le type d’enduit et l’épaisseur d’isolation souhaitée.

Matériaux pour l’isolation intérieure avec support enduit.

 Plaque de liege à enduireBrique de chanvre à enduire 
Plaque de liège expansé
Briques de chanvre
 Briques multipor à enduirePanneau fibre de bois à enduire 
 Briques Multipor Fibre de bois à enduire
 

Isolation des murs intérieurs avec ossature rapportée

Pour le doublage des murs par la pose d’un isolant au moyen d’une ossature rapportée en bois ou en métal. Solution adaptée aux bâtiments existants lorsqu’une isolation par l’extérieur n’est pas envisageable, lorsqu’on ne recherche pas une inertie des murs, et quel que soit l’état de planéité du mur à isoler. De plus, cette solution est pratique pour le cheminement de tous les réseaux (eau, électricité,…).

Ossature bois ou métallique ?

Ce choix est purement à votre convenance. Il n’aura pas d’influence ni sur le choix de l’isolant, ni sur son mode de pose. Le choix sera fait dépendamment du contexte de l’isolation à réaliser, en fonction des avantages et inconvénients de chaque solution.

Que ce soit sur une ossature bois ou métallique, le passage des gaines doit pouvoir se faire sans percer le frein vapeur (ponts thermiques). L’idéal étant de créer un vide technique entre le pare paveur et le parement de finition.

S’il ne vous est pas possible de créer un espace technique, il sera facile de faire passer les gaines derrière les montants métalliques. Avec des montants bois bien plus large, la pression exercée sur l’isolant serait trop importante. De ce fait, il sera alors préférable de prévoir des « points de passage » dans les montants bois (perçages, encoches,…).

Les freins vapeur peuvent se fixer directement sur des montants bois par agrafage ou avec un scotch double face. Sur une ossature métallique, il vous faudra coller le frein vapeur à l’aide d’un scotch double face appliqué un montant sur deux sur toute la hauteur. Avec une ossature métallique, si l’on veut une étanchéité à l’air optimum, il est possible d’utiliser des suspentes d’étanchéité à l’air qui vous permettront de maintenir le pare vapeur sur l’isolant, d’assurer le montage des montants métalliques en créant un vide technique, et de monter facilement le parement de finition.

Doublage intérieur de murs maçonnés avec une ossature bois

Doublage intérieur de murs maçonnés avec une ossature bois1 - Construire l’ossature bois sur le mur à isoler

Les montants verticaux seront positionnés entre une lisse haute et une lisse basse, avec un entre axe de 60cm. L’espace entre montants peut varier en fonction de la largeur des panneaux isolants, mais très souvent l'entraxe des montants est de 60cm et les panneaux mesurent 57.5cm, ce qui est parfait pour les maintenir correctement et durablement en place. Prévoir un appui intermédiaire pour une meilleure rigidité des montants verticaux avec le mur à isoler.

2 – Mise en place des panneaux isolant

Faire en sorte que les panneaux d’isolant soient jointifs entre eux ainsi qu’avec le sol et le plafond afin d’éviter les ponts thermiques. La pose doit être faite avec le souci de comprimer l’isolant sur le mur d’origine afin d’assurer la continuité capillaire si le mur est perméable à la vapeur d’eau.

3 – Pose du frein vapeur

Un film régulateur de vapeur et assurant l’étanchéité à l’air devra être posé sur l’ossature une fois les panneaux mis en place (voir notre dossier à ce sujet). Le frein vapeur se pose sur les montants coté intérieur. Pour vous faciliter la mise en œuvre, vous collerez sur les montants bois un ruban adhésif double face (duplex de chez Proclima) qui vous permettra de maintenir les lés de frein vapeur en place avant la pose de la finition. Les lés de Frein Vapeur seront posés horizontalement avec un recouvrement de 8 à 10cm et collés ensemble avec un ruban adhésif spécifique (unitape ou tescon N°1).

La pose du frein vapeur à deux avantages, le premier permet à la vapeur d’eau de migrer de façon uniforme, sur toute la surface de l’isolant, et évite ainsi qu’il ne se dégrade en étant trop humide. Le deuxième avantage permet d’avoir une étanchéité parfaite à l’air et éviter les déperditions de chaleur. Nous commercialisons aussi un système de clips Sixbox, qui permet de créer une lame d’air entre le frein vapeur et le parement et ce pour passer toutes les gaines électriques ou sanitaires sans avoir à percer le frein vapeur.

 Panneaux laine de bois sur ossature bois rapportée
 Panneaux laine de bois sur ossature bois rapportée

Doublage intérieur de mur avec ossature métallique

Cette mise en œuvre est sensiblement identique à la mise en œuvre avec ossature bois. La seule modification consiste à doubler les montants métalliques verticaux (M48) pour plus de rigidité. Les montants verticaux seront positionnés tous les 60 cm maximum. La lisse basse et haute seront réalisées avec un montant en U (R48), fixé par des chevilles à frapper dans le support. L’inconvénient de ce système est qu’il génère un pont thermique au niveau de chaque montant vertical.

Nous vous proposons une solution plus efficace qui consiste à travailler avec des montants F530 que vous décalerez du mur à doubler. Le décalage sera fonction de l’épaisseur de l’isolant que vous souhaiterez mettre en place. Dans cette mise en œuvre, l’isolant est placé entre le mur à doubler et les montants métalliques de façon à ne pas générer de pont thermique. Vous utiliserez des appuis intermédiaires pour rigidifier les montants verticaux.
La pose du frein vapeur est identique à la mise en œuvre sur montant bois.

Doublage mur en 2 couches de panneaux croisées

Ce système de doublage avec ossature bois ou métallique permet d’isoler un mur en 2 couches de panneaux croisés (plus efficace contre les ponts thermiques). La première couche de panneaux horizontaux est maintenue par l’ossature qui est décalée du mur. La deuxième couche de panneaux verticaux est maintenue par compression entre les montants verticaux.

Pour une double isolation croisée sur une ossature métallique, il est difficile de placer un isolant plus épais que la taille du montant, soit 50mm. Vous pouvez néanmoins positionner la deuxième couche de panneaux entre le mur et les montants verticaux.

Doublage mur en 2 couches de panneaux croisées Matériaux pour isolation avec ossature bois rapportée

 Panneau laine de bois  Meilleur rapport qualité prix Panneau chanvre lin coton  Le plus facile

Panneau laine de bois

Meilleur rapport qualité prix

Panneau chanvre lin coton

Le plus facile

 Panneau ouate cellulose  Le plus phonique Panneau fibres recyclées  Le plus polyvalent

Panneau ouate cellulose

Le plus phonique

Panneau fibres recyclées

Le plus polyvalent

 

Isolation des murs intérieurs avec isolant insufflé ou projeté

Réalisation de l’isolation insufflée ou projetée

Projection ou insufflation d’un isolant en vrac dans une structure à ossature bois rapportée. L’ensemble, fermé par un film qui fait office de membrane d’étanchéité à l’air et régulateur de vapeur, reçoit un panneau de parement. Un espace technique entre film et parement permet le passage des réseaux électriques, eaux, etc.

 Ouate de cellulose projetée
Insufflation ouate de cellulose
Ouate de cellulose projetée dans une ossature bois rapportéeInsufflation ouate de cellulose derrière une paroi OSB
 
     
La mise en œuvre projetée est un mode de pose par voie humide de ouate de cellulose ou de chaux chanvre (voir notre dossier sur le sujet). L’insufflation est un mode de pose sèche de ouate de cellulose, de fibre de bois en vrac ou d’écographite. Très spécifique et nécessitant du matériel lourd, ces deux méthodes d’isolation sont plutôt réservées à des entreprises spécialisées.

Matériaux pour isolation à projeter et insuffler

 

ouate de cellulose à souffler ou insufler

 Fibre de bois en vrac à insufler
 Ouate de cellulose Fibre de bois en vrac
Billes d'écographite à insuflerLaine de coton en vrac à insufler
 Billes d’écographite Laine de coton en vrac
 

Isolation des murs intérieurs avec contre cloisons maçonnées

Réalisation de l’isolation avec contre cloisons

Pour le doublage intérieur de murs par la réalisation d’une cloison, avec pose d’un isolant entre mur et cloison. Solution adaptée aux bâtiments existants lorsqu’une isolation extérieure n’est pas envisageable, lorsqu’on recherche une certaine inertie intérieure par les murs et quel que soit l’état de planéité du mur d’origine.

Contre cloison avec brique de chanvre et chenevotte
Contre cloison en brique de chanvre et isolation chènevotte

 

L’utilisation de béton cellulaire ou de briques de chanvre permet de faire des cloisons moins lourdes, plus isolantes. Ce type de système permet de s’adapter à des murs très irréguliers mais l’épaisseur de l’ensemble isolant + contre cloison est relativement importante et réduit l’espace intérieur habitable. La mise en place de l’isolant, déversé au fur et à mesure du montage de la cloison, doit être correctement gérée afin de se prémunir de tout risque de tassement. Pour faciliter la réalisation de la partie haute des murs, des isolants en panneaux type laine de bois peuvent être utilisés avant mise en place des derniers rangs de briques. L’interface entre la cloison et les autres parois (plafond, poutres, planchers,…) doit être traitées de façon à assurer une réelle étanchéité à l’air entre l’espace intérieur et la masse du mur.

Le béton cellulaire ou les briques de chanvre sont de très bons isolants mais ils n’apportent pas une inertie suffisante pour la réalisation de parois chauffantes. Toutefois, les contre cloisons réalisées avec des briques de terre crue apportent plus d’inertie, ce qui est idéale pour l’accumulation de chaleur.

 Mur en briques de terre crue chauffantes
Contre cloison chauffante en brique terre crue

Matériaux pour isolation avec contre cloisons

 brique de terre crue Brique de chanvre à enduire
Brique de terre crueBriques de chanvre
Briques multipor à enduirechenevotte biofibat
Briques MultiporPaille de chanvre


Laisser un commentaire

Aidez Bob, notre chien de berger, à compter le nombre de moutons... sans vous endormir!

Image captcha mouton
+
Image captcha mouton
=