Maison popup!
Besoin d'aide ?
Une équipe d'experts disponibles pour répondre à vos questions

Choisir son isolant naturel en vrac

Choisir son isolant naturel en vrac

En marge des isolants biosourcés en panneaux, plus connus, il existe de nombreux isolants naturels en vrac et l'objectif de ce guide est de vous éclairer sur les principaux matériaux, leurs caractéristiques et leur utilisation.

 

Les différents isolants en vrac

Nous évoquerons dans cette article : La ouate de cellulose, le chanvre en vrac ou chenevotte, la fibre de bois en vrac (marques Steico zell, fibernat), le textile recyclé (Cotonwool), la laine de mouton, le liège en vrac, l’écographite et la bille d’argile expansée.

Ces matériaux en vrac sont toujours moins chers que leurs homologues en panneau, mais ils nécessitent de réaliser des caissons pour les déverser et les maintenir en place.

 

Recommandations

Dans tous les cas, chaque fois que c’est possible, vous utiliserez un frein vapeur coté intérieur et un pare pluie coté extérieur. Ces deux éléments, capitaux pour l’efficacité et la durabilité de l’isolant, peuvent être utilisés pour réaliser un caisson à moindre coût. Dans ce cas, il faudra absolument que les membranes d’étanchéité à l’air ou à l’eau soient armées pour résister à la pression qu’exercera l’isolant à leur surface.

Voici maintenant comment choisir votre isolant en fonction de votre chantier et de sa configuration :

 

Isolation des combles perdues

Ouate de cellulose, fibre de bois, laine de mouton, chanvre, textile en, liège en granulés. Tous ces isolants biosourcés sont adaptés à cette mise en œuvre, mais il est recommandé de s’orienter vers des isolants denses (Minimum 40kg/m3) pour se protéger de la chaleur estivale (déphasage) et un coefficient d’isolation R=7 (pour une épaisseur d'environ 30cm) si vous souhaitez un véritable confort thermique et être conforme à la règlementation thermique RT2012. Si vous optez pour du chanvre en vrac, il sera judicieux de le mélanger avec du sel de bore ou de la chaux afin de le protéger contre les moisissures, les rongeurs et l’ignifuger. Tous les autres isolants en vrac s’utilisent purs. Vous trouverez en bas de page le tableau récapitulatif des caractéristiques de chaque produit.

 

Isolation des cloisons creuses

Dans le cas d’un remplissage de mur en ossature bois, la ouate de cellulose est aussi recommandée, mais il faudra utiliser une machine à insuffler pour densifier le produit et éviter qu’il ne se tasse dans le temps.

Plus simple à mettre en œuvre par déversement, le liège en vrac sera aussi efficace, il est suffisamment  fluide pour se répartir dans un espace d’une largeur de 5cm minimum, et il est en plus imputrescible !

L’écographite est aussi très fluide, idéale pour isoler des cloisons creuses par déversement. Il faudra être vigilant lors des passages de prises électriques car l’écographite s’écoule par le moindre interstice ! C’est aussi un isolant extrêmement léger donc peu efficace contre la chaleur estivale (déphasage peu performant). C’est un matériau que l’on utilisera pour combler l’espace entre un mur de moellon et une cloison en brique, car le moellon ou la brique apportent déjà une bonne inertie, et comblent donc le faible déphasage de l’écographite.

 

Isolation d’un plancher intermédiaire

Les planchers intermédiaires pourront être isolés par remplissage d’un isolant en vrac, les mêmes que pour les combles perdues. On utilisera de préférence une ouate de cellulose qui de par ses qualités sera aussi efficace en isolation phonique. Elle peut aussi être  insufflée dans le plancher intermédiaire ce qui peut éviter un démontage couteux et fastidieux pour accéder à la cavité à isoler. La laine de mouton est aussi une bonne alternative car elle est extrêmement légère et évite la surcharge de poids sur les plafonds.

 

Isolation d’une dalle de rez de chaussée

Pour réaliser une dalle isolante nous vous proposons le mélange de chaux avec du liège ou du chanvre. Ces dalles laisserons respirer le sol et pourrons être recouverte d’un carrelage en terre cuite ou d’un parquet. Avant de poser la finition, nous vous conseillons de réaliser un ragréage à base de sable et de chaux pour améliorer l’état de surface de la dalle. Vous prendrez soin de poser cette dalle sur un hérisson ventilé afin de limiter les remontées d’humidité par capillarité.

 

 

Tableau récapitulatif des isolants en vrac

Nom Lambda Densité kg/m3 Fluidité Prix au m2 pour 10 cm Coefficient R pour 10 cm Utilisation
Ouate de cellulose Climacell, sans sel de bore 0,037 40 moyenne 4,20 € 2,7 Isolation comble perdu, plancher intéremdiaire, mur en ossature bois en insufflation
Ouate de cellulose Nr Gaïa, avec sel de bore 0,042 35 moyenne 6,7 € 2,43 Isolation comble perdu, plancher intéremdiaire, mur en ossature bois en insufflation
Fibre textile en vrac Contonwool 0,046 10 moyenne 2,65 € 1,8 Isolation comble perdu, plancher intermédiaire
Fibre de bois Fibernat Isonat 0,052 30 moyenne 4,40 € 1,88 Isolation comble perdu, plancher intermédiaire
Fibre de bois Steico Zell 0,038 35 moyenne 5,10 2,50 Isolation comble perdu, plancher intermédiaire
Laine de mouton en vrac 0,035 10 moyenne 5,95 2,38 Isolation comble perdu, plancher intermédiaire
Liège expansé en vrac 0,04 65 excellente 15,54 2,5 Isolation comble perdu, plancher intermédiaire, cloisons creuses
Chanvre en vrac 0,05 110 bonne 7,6 2 Isolation comble perdu. Important : rajouter 3% de sel de bore ou de chaux afin d'ignifuger le chanvre
Ecographite 0,03 16 excellente 26,50 3,33 Cloisons creuses, remplissage de monoblocs
Laterlite - billes d'argile expansée 0,09 380 bonne 16,82 1,1 Plancher bas ou intermédiaire. Attention au poids au m² élevé !

Laisser un commentaire

Aidez Bob, notre chien de berger, à compter le nombre de moutons... sans vous endormir!

Image captcha mouton
+
Image captcha mouton
=