? Besoin d'aide ?

x

Vous avez une question ?
Posez-la sur notre forum, nous vous répondons au plus vite !

 

Saisissez votre numéro de téléphone, je vous rappelle dès que possible :

Vous avez besoin d'aide ?

Toitures plates : différentes mises en oeuvre et solutions d'isolation

Toitures plates : différentes mises en oeuvre et solutions d'isolation

Toitures plates : différentes mises en oeuvre et solutions d'isolation

Mardi 18 Novembre 2014

Les toitures plates étanchées avec de la membrane EPDM sont de plus en plus courantes, car elles donnent un aspect esthétique contemporain, associée avec une très bonne performance thermique, le tout avec un prix très raisonnable et une mise en œuvre simple et rapide si on respecte certain impératifs.

Voici un guide expliquant les différentes mises en œuvre possibles :



Contraintes 

Les toitures plates sont exigeantes ( d’un point de vu physique du bâtiment) et il existe plusieurs solutions pour les isoler. Ces toitures sont fermées à la diffusion de la vapeur d’eau vers l’extérieur et L’humidité contenue dans la paroi ne peut alors être évacuée que vers l’intérieur, ce qui nécessite des conditions particulières.

humiditetoitureplate_520 

 Illustration du sens de diffusion en hiver et en été grâce à une membrane hygrovariable pro clima INTELLO


Le sens de la diffusion de vapeur d’eau se fait de l’extérieur vers l’intérieur lorsque les températures (et/ ou les pressions de vapeur) sont supérieures à l’extérieur.
Dans le cas de toitures plates, il est nécessaire de capter un maximum de rayonnements solaires, pour assurer des températures élevées. Cela est d’autant plus important pour des toitures lestées (gravier / végétalisation), qui nécessitent une grande quantité de chaleur pour s’échauffer (plus de matière, énergie nécessaire à la vaporisation de l’eau entre les graviers…).

 

Cas d'une toiture plate sur solive bois avec OSB et isolant polyuréthane par dessus  

epdm2
- Structure bois
- Panneau de contreventement en OSB
- Pare-vapeur
- Isolation en PU
- Membrane EPDM

Cette composition avec l'isolation au dessus de la structure fonctionne bien. Dans cette configuration, il n'est pas nécessaire d'utiliser un frein-vapeur hygro-variable, un pare-vapeur à valeur Sd fixe (100m par exemple) est plus adapté.


Cas d'une toiture plate en béton avec isolant fibre de bois par dessous et membrane EPDM 

schmatoitureterrasse2_400
- Parement intérieure en plaques de plâtre cartonnées
- Membrane d'étanchéité à l'air et frein-vapeur
- Isolation en fibre de bois
- Dalle béton
- Membrane EPDM
Cette composition n'est pas idéale. Le béton est étanche à l'air et très inerte. Elle peut fonctionner avec des épaisseurs d'isolant réduites, ainsi l'interface avec le béton est relativement chaud, mais au delà d'une résistance thermique de l'isolation de 3,4m²K/W, le risque de condensation n'est pas à exclure.
La dalle béton limite très fortement la possibilité de séchage vers l'intérieur puisque la paroi nécessite une très grande quantité de rayonnement solaire pour se réchauffer. C'est pourquoi, si cela est possible, il est bien meilleur (d'un point de vue hygrothermique) d'isoler ce type de paroi par l'extérieur. Le schéma ci-dessous montre une mise en œuvre bien plus adapté à une végétalisation :

schmatoitureterrasse2bis 


Cas d'une structure en bois, avec isolant fibre de bois entre solive, OSB et membrane par dessus.  

schmatoitureterrasse3_400

Représente une toiture en bois isolée entre solives:

- Parement intérieure en plaques de plâtre cartonnées
- Membrane d'étanchéité à l'air et frein-vapeur hygrovariable pro clima INTELLO
- Isolation en fibre de bois entre la structure bois
- Panneau de contreventement en OSB
- Membrane EPDM
Cette configuration fonctionne très bien, tant que la toiture est ensoleillée et que l'épaisseur de l'isolant reste inférieure à 500mm. Il est hautement recommandé de créer un vide technique coté intérieur, entre le parement en plaque de plâtre et le frein vapeur pour permettre le passage des gaines sans percer le frein vapeur…
En revanche l’isolant doit être en contact avec le panneau d'OSB pour éviter une lame d’air néfaste à cet endroit
Une lame d'air non-ventilée en sous-face du panneau OSB est contre-indiquée, l'humidité (issue de la diffusion ou d'exfiltrations) peut s'y accumuler et la teneur en eau du panneau risque d'augmenter, ce qui n'est pas possible pour un panneau de particules de bois.

 

Cas d'une structure en bois, isolant fibre de bois entre solive, OSB, pare vapeur, isolant polyuréthane et membrane EPDM  

imagedossierepdm
Consiste à isoler au dessus de l’OSB avec un polyuréthane PIR et en dessous avec une laine de bois.
-Parement intérieure en plaques de plâtre cartonnées
-Membrane d'étanchéité à l'air et frein-vapeur hygrovariable Proclima INTELLO
-Isolation en fibre de bois entre la structure bois
-Panneau de contreventement en OSB
-pare-vapeur avec une valeur Sd de 100m minimum
-Sur-isolation en PU
-Membrane EPDM
Cette toiture fonctionne très bien, elle reprend le principe de la configuration 3 avec une sur isolation ce qui permet d'augmenter les températures dans le panneau OSB.


Informations complémentaires 


Tous ces conseils sont issus d'une multitude de modélisation sur WuFI et sont valables avec les
conditions limites suivantes:
- Altitude inférieure ou égale à 800m
- La membrane extérieure doit être de couleur sombre (gris foncé ou noir)
- La construction ne doit pas être située en permanence dans une zone d'ombre
- Emploi obligatoire de bois sec (< 20 %) et de matériaux secs
- Aucune lame d’air entre le panneau de contreventement et l’isolation principale
- Utilisation de matériaux ouverts à la diffusion à l’intérieur (plaque de plâtre, panneau Fermacell par exemple)
- La pente doit être au minimum de 3 % (1,72°)
- Étanchéité à l'air respectant au minimum la RT 2012
- Humidité relative normale (comprise entre 30% et 70%)

Pour tous les cas divergents (ombrage / lestage), une sur-isolation est à recommander. Celle-ci dépend de la nature et de l'épaisseur de l'isolation principale, mais permet d'assurer des températures à l'interface panneau/ isolation principale suffisante pour y limiter l'humidité relative et donc la condensation.
Dans toutes ces constructions, une étanchéité à l’air parfaitement réalisée sera indispensable.

 

En complément de ce dossier, vous trouverez ici un article expliquant comment poser soi-même une bache EPDM

Les baches EPDM sont en vente ici : http://www.materiaux-naturels.fr/fiche-872/bache-epdm-carlisle-pour-toiture-membrane-epdm-d-etancheite-.html

 Ainsi que tout ce qui est nécessaire à la réalisation d'une toiture plate ou d'un toit végétalisé : http://www.materiaux-naturels.fr/210/toiture-et-mur-vegetalises.html

commentaire
2 Commentaire(s)

Par yoan le Vendredi 31 Juillet 2015

Bonjour,
Je vais construire et je vais être dans le cas "Cas d'une structure en bois, isolant fibre de bois entre solive, OSB, pare vapeur, isolant polyuréthane et membrane EPDM "
Mon couvreur va mettre l'epdm avec 10 cm de PIr puis un pare vapeur sur un plancher OSB et solives. Moi je vais mettre 20 cm d'isolant fibre de bois entre solives et en dessous le pare vapeur delta reflex de valeur SD=150. Car c'est une MOB avec du diffutherm sur les murs.

Mon couvreur me dit que c'est ok mais moi j'ai peur avec l'utilisation des deux pares vapeurs car je croyais qu'il fallait en avoir qu'un?

Merci d'avance de votre aide

Par Matériaux Naturels le Mercredi 05 Août 2015

Dans votre cas, vous utilisez deux isolants :

-le PIR sous la membrane avec son par vapeur .

- la laine de bois sous l’OSB, il est donc nécessaire d’ajouter un pare vapeur sous cet isolant pour éviter que l’humidité n’y pénètre et se trouve coincée sous l’OSB. Vous pouvez aussi utiliser un  frein vapeur intello de Proclima qui jouera ce rôle également. Prenez soin de bien appliquer ce frein vapeur sans le percer et soignez également la jonction mur/ frein vapeur ainsi que l’étanchéité entre les Lés. Nous avons tous les accessoires indispensables à cette mise en œuvre..

 Cordialement ,

Par delphine renard le Jeudi 17 Novembre 2016

bonjour,ma maison a un toit en terrasse légèrement incliné style maison canadienne construction 1958. Il est recouvert de shingle et n'est pas du tout isolé. Je souhaiterais le faire isoler avec des matériaux naturels. L'ossature de la maison est en bois et ne permet pas d'être végétalisée. que me conseillez vous?

Par Matériaux Naturels le Mercredi 23 Novembre 2016

Bonjour,
 

Il faudrait voir comment est faite la structure sous le shingle avant de vous proposer une solution.
Etes vous prêt à enlever ce shingle, pour isoler entre chevrons , refermer et poser une membrane EPDM ?
Envoyez moi quelques photos, cela m’aidera dans la solution a vous proposer.



laisser un commentaire
 

NOS ENGAGEMENTS

Un conseiller attitré vous accompagne du projet à la livraison

Vente au détail

LIVRAISON

Livraison à la carte

en France et à l'international

PAIEMENT
SECURISE

Carte bleue, Virement, Chèque, Paypal ou CB par téléphone

DEVIS PERSONNALISE
EN 24H OUVREES

Conseils et Commandes

04 27 85 30 40

Copyright (c) Matériaux naturels 2012, tous droits réservés