? Besoin d'aide ?

x

Vous avez une question ?
Posez-la sur notre forum, nous vous répondons au plus vite !

 

Saisissez votre numéro de téléphone, je vous rappelle dès que possible :

Vous avez besoin d'aide ?

l'isolation thermique extérieure avec des briques de chanvre

l'isolation thermique extérieure avec des briques de chanvre

Lundi 14 Novembre 2011

L’isolation d’un habitat propose un vaste champ d’application et de possibilités. On distingue deux techniques de mise en œuvre : l’isolation thermique par l’extérieur, ou ITE, et l’isolation par l’intérieur. Dans notre rubrique, nous mettrons plus particulièrement l’accent sur la première technique de mise en œuvre.

L’isolation thermique par l’extérieur (ITE)
 


Si vous désirez améliorer la consommation énergétique de votre habitat tout en respectant l’environnement, l’isolation thermique par l’extérieur reste la meilleure alternative. Elle présente des avantages financiers, pratiques et vous offre un confort optimal. Elle améliore l’inertie des bâtiments et traite très efficacement les ponts thermiques. L’isolation extérieure en briques de chanvre reste notamment la plus efficace et la moins énergivore. Rappelons en effet que 65 % des bâtiments en France dépassent les consommations en énergies primaires préconisées par l’ADEME ou Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie.

Voici quelques conseils et informations pour isoler correctement votre extérieur avec l’ITE ou isolation thermique par l’extérieur !



L’isolation thermique : pratique, économique et respectueuse de l’environnement 


L’isolation thermique présente de nombreux avantages : elle permet de réduire de manière significative votre consommation de chauffage et/ou de climatisation tout en procurant un confort optimum. En limitant ces dépenses énergétiques, les émissions de gaz à effet de serre sont également restreintes, sauvegardant ainsi les ressources fossiles de la planète.

 

Durant l’hiver, l’effet « paroi froide », se caractérisant par des fenêtres ou des murs froids en contact avec l’extérieur, disparaît dans le cas d’une maison bien isolée. De même, l’isolation acoustique est améliorée. D’autre part, une maison isolée nécessite moins de travaux d’entretien qu’une maison non isolée. Une bonne ventilation supprime notamment les risques de condensation et par conséquent de dégradation des murs.




Bien réfléchir avant d’isoler sa maison 


Avant d’opter pour un type d'isolation extérieure, vous devez vous assurer que vos parois ne présentent aucun signe d’humidité. De même, une ventilation correctement installée, naturelle ou mécanique, reste une condition essentielle pour optimiser une isolation.


L’aspect financier à ne pas négliger 


Si vous avez décidé d’isoler votre habitat, la réalisation de plusieurs devis reste préconisée afin de considérer les économies globales liées à l’investissement, la valorisation de votre patrimoine immobilier ainsi que le montant des économies d’énergies. À cet égard, le gouvernement a mis en place plusieurs aides destinées tant aux propriétaires qu’aux locataires pour la fourniture de matériaux isolants ainsi que pour les travaux effectués. Citons notamment l’éco-prêt à taux zéro, le prêt « Pass-travaux » ou encore le prêt du Livret Développement Durable. En outre, un professionnel facturera une TVA à 5.5 % pour la réalisation de ses travaux d’isolation.


L’isolation extérieure en brique de chanvre 


Pour une isolation extérieure aux performances remarquables et écologique, l’isolation en brique de chanvre demeure une bonne option. Rappelons qu’une brique de chanvre est un matériau de construction isolant dans la masse. Elle est composée de chènevotte, constituant la partie centrale de la tige du chanvre, et de chaux aérienne et hydraulique.

 

Son utilisation en France est récente, puisque les constructions en béton de chanvre datent du début des années 90. Son utilisation ne se limite pas à l’isolation extérieure, la brique de chanvre peut servir à la construction de maisons individuelles, d’immeubles dont les structures sont conçues en bois, en acier ou en béton.




Les étapes de la pose d’une isolation extérieure en briques de chanvre 


Avant toute chose, vérifiez que les blocs de chanvre ne sont pas en contact avec le sol. Pour cela, deux options s’offrent à vous : soit vous montez un soubassement maçonné avec une jonction entre les blocs réalisés à l’aide d’un mortier hydrofuge, soit vous optez pour un profilé de soubassement. Encollez le soubassement et démarrer directement le premier rang.

 La mise en œuvre du deuxième rang consiste à poser le mortier à joint mince (3mm) sur blocs de chanvre à l’aide d’une spatule crantée (adaptée au format des blocs), posez les briques et réglez à l’aide d’un maillet. Veillez à poser les briques de façon à ce que les joints se croisent, dont le recouvrement occupe au moins un tiers de la surface de contact.

 Des pattes de liaison doivent être posées toutes les 3 à 4 briques de manière à ce que la répartition soit égale. Des pointes galvanisées de 3X70 seront nécessaires pour fixer la partie longue. En revanche, des chevilles à frapper de diamètre 6 et de longueur 50 mm serviront pour la fixation murale. La tenue d’arrachement sera ainsi maximale.

 Lors de la pose, l’alignement et l’aplomb doivent être surveillés régulièrement. Si un vide d’air entre le mur et les briques apparaît, il n’est pas nécessaire d’intervenir. En revanche, dans le cas d’un mur existant n’étant pas d’aplomb, un isolant en vrac peut servir de moyen de comblement, l’important étant de ne pas créer de surépaisseur. En effet, la finition serait moins homogène et la fixation d’un futur enduit plus difficile.



La découpe des blocs de chanvre 


Une scie électrique universelle suffit pour découper précisément les blocs de chanvre. Pour les petits chantiers, une scie égoïne à grosses dents dures sera plus adaptée. Enfin, un gabarit que vous aurez construit ou acquis chez un vendeur de blocs de chanvres assurera une coupe parfaite.



Finition 


La dernière étape consiste à traiter les ouvertures. Deux solutions existent : tout d'abord, avec un pré-cadre bois fixé sur les murs existant, ceux-ci resteront apparent une fois les enduits posés. Sinon la second solution : les blocs de linteaux sont soutenus par des équerres « linteaux », avec celle-ci, des embrasures peuvent être ménagées dans l’isolant afin d’optimiser l’entrée de la lumière dans l’habitation.

 

Enfin, pensez à installer un rejingot adapté, un appui en zinc peut être disposé pour assurer la continuité de l’étanchéité entre l’ancien bâti et la réhabilitation au lieu, autrement dit la surélévation d’un appui d’une fenêtre pour la traverse du dormant.

 Ainsi, la pose de l’isolation extérieure en briques de chanvres reste accessible et rapide à mettre en place. Toutefois, l’aide d’un professionnel peut s’avérer nécessaire sur certains points.





laisser un commentaire
 

NOS ENGAGEMENTS

Un conseiller attitré vous accompagne du projet à la livraison

Vente au détail

LIVRAISON

Livraison à la carte

en France et à l'international

PAIEMENT
SECURISE

Carte bleue, Virement, Chèque, Paypal ou CB par téléphone

DEVIS PERSONNALISE
EN 24H OUVREES

Conseils et Commandes

04 27 85 30 40

Copyright (c) Matériaux naturels 2012, tous droits réservés